FFP (Fédération de la Formation Professionnelle)

 


Avec près de 400 adhérents répartis sur 2000 implantations et un chiffre d'affaires cumulé de 1,5 milliard d'euros par an, la Fédération de la Formation Professionnelle peut être fière d'être l'un des acteurs majeurs du secteur. Outre son rôle d'accompagnement et de soutien à un secteur en pleine croissance où les évolutions et les changements contribuent à mettre en valeur la richesse des organismes, la FFP assure le dialogue social pour l'ensemble de la branche. Elle représente la profession dans les négociations sociales. Elle est à l'origine des différents accords qui s'appliquent à la profession (convention collective, salaires, prévoyance, métier, travailleurs handicapés,...)

Missions


Valoriser l'offre privée de formation
Auprès de l'ensemble de ses interlocuteurs, individus, entreprises, branches professionnelles et acheteurs publics, la FFP mène une politique active d'information et de communication : création d'évènements, multiplication des partenariats, influence dans les réseaux de décideurs et participation aux instances qui déterminent les grandes orientations de la formation professionnelle.

Accompagner le changement

Face à l'évolution du métier de la formation (émergence de l'individu dans le processus de formation, prise en compte de la gestion des compétences, élargissement de l'acte pédagogique à des actions connexes en amont et en aval), la FFP aide les entreprises de formation dans leurs stratégies de changement.Elle accompagne la réflexion de ses adhérents et favorise les échanges d'expériences.

Contribuer à l'insertion professionnelle
La FFP affirme depuis toujours l'efficacité de l'alternance et s'attache à la promouvoir afin de permettre aux jeunes d'acquérir des diplômes et de s'insérer plus facilement dans la vie active. La Fédération a initié les Semaines de l'Alternance et a fait de nombreuses propositions novatrices.La FFP favorise également la réinsertion des publics éloignés de l'emploi en mettant en place des partenariats avec les branches professionnelles, les régions et l'Etat, au travers notamment de l'ANPE.

Veiller au respect de la concurrence
Il n'y a pas de marché viable sans respect des règles de la concurrence. La FFP, qui s'appuie sur l'avis du Conseil de la Concurrence de décembre 2000, agit pour faire appliquer ces règles à l'ensemble des prestataires publics et parapublics. La FFP intervient aussi au niveau des branches professionnelles et des acheteurs privés pour s'efforcer de réguler certaines pratiques et pour faire respecter des règles déontologiques.


Promouvoir la qualité
La qualité est un enjeu majeur pour la FFP. Afin d'accroître le professionnalisme des organismes, la FFP met en place "une certification professionnelle FFP" qui permettra de mieux répondre aux exigences des entreprises et aux attentes des individus soucieux de voir reconnaître leurs acquis.La FFP a également été à l'origine de la création de l'OPQF (Office Professionnel de Qualification des organismes de Formation), organisme qui délivre une qualification professionnelle aux organismes de formation qui répondent à des critères de qualité garantissant leur professionnalisme.

Entretenir le dialogue social
La FFP représente la profession dans les négociations sociales. Elle est à l'origine des différents accords qui s'appliquent à la profession (temps de travail, salaires, prévoyance).
Elle a également entrepris une réflexion sur la gestion des compétences dans la branche qui pourrait permettre d'avancer sur une actualisation des métiers de la formation.